Convertir des vidéos simplement, sans lignes de commande

Devant la multitude des formats et codecs audio/video en circulation il est nécessaire d’avoir des logiciels capables de détecter et de convertir facilement nos fichiers vidéos. Et pour simplifier la conversion il est important de disposer d’une interface graphique pour ne pas avoir à tout convertir en ligne de commande avec des options obscures ou inconnues.

Pour cela, plusieurs logiciels existent sur les systèmes gnu/linux. Dans cet article nous verrons les deux plus utiles: Avidemux et Handbrake, aisni qu’un rapide aperçu de WinFF, plus basique que les 2 précédents.

WinFF

Ce logiciel est une interface graphique pour FFMpeg, logiciel libre de conversion, en ligne de commande, sur lequel repose beaucoup d’autres logiciel. A titre d’info FFMpeg est utilisé notamment par Youtube.

winff1

WinFF propose une fenêtre de choix pré-établis pour simplifier la conversion de vidéos vers des formats pour des appareils ou des plateformes généralistes telles que Blackberry, Nokia, DVD, Flash, WMV, AVI DIVX etc.

winff3

Cela peut donc être bien utile à avoir sous la main, mais l’inconvénient est que les options pour configurer plus en détails la conversion ne sont pas du tout explicite car il s’agit de champs vide sans listes disponibles. Il faut donc déjà savoir exactement ce que l’on veut pour changer la configuration, ce qui est un peu contradictoire avec l’idée d’un logiciel simple à utiliser.

winff2

Avidemux

Avidemux est une des solution les plus simples et complète à la fois pour convertir vos vidéos. Le logiciel est directement accessible dans les dépôts des distributions Ubuntu et Linux Mint, donc vous pourez l’installer simplement depuis la logithèque, depuis votre gestionnaire de paquets ou avec cette commande:

sudo apt-get install avidemux

Pour debian en revanche vous devrez trouver le dépôt adéquat a ajouter avant de pouvoir installer Avidemux. La documation à ce sujet est assez ancienne.

Une fois lancé, la fenêtre principale vous donne accès à beaucoup de réglages. L’essentiel à savoir est:

  1. ouvrir / importer une vidéo: cliquer sur le bouton « ouvrir » (icône représentant un dossier)
  2. choisir un codec de conversion vidéo et/ou audio: les onglets « vidéo » et « audio » de la colonne de gauche vous propose toute une liste de choix
  3. choisir un format conteneur pour votre fichier: .AVI .MPEG .MP4 .MKV etc.
  4. et enfin convertir: c’est le bouton « enregistrer » (icône représentant une disquette) à coté du bouton ouvrir.

avidemux1

Voici un aperçu des codecs vidéos disponibles:

avidemux2

Rappel: qu’est-ce qu’un codec?

Un codec est un programme qui sert à coder la vidéo ou le son. Quand on parle d’un format de fichier vidéo, on parle du conteneur (.avi .mov .mp4 .mts .m2ts), et à l’intérieur de ce conteneur il y a 2 flux, 1 vidéo et 1 audio. Chacun de ces flux est encodé avec un codec qui peut être différent pour deux modèles de caméras différentes, même si le format qu’elles utilisent (exemple: .avi) est le même.

Choisir le format et les codecs

  • Utilisez le format AVI pour des appareils anciens (platines DVD ou lecteurs multimédia). Sur ce type de matériel les autres formats ont moins de chances d’être acceptés comme fichiers valides. Ensuite à l’intérieur de ce format il vous reste à utiliser un codec pour la vidéo et un autre pour l’audio qui soient également lisibles correctement par votre appareil. MPEG4-xvid ou MPEG2 sont des choix assez sûr (attention au débit d’images pour avoir une bonne qualité, voir plus bas). MPEG-2 est l’encodage lisible par toutes les platines DVD, alors que xvid est la version libre et compatible de Divx, aussi très largement répandu sur les anciens appareils.
  • Utilisez le format MP4 pour des vidéos destinées à internet ou a des appareils multimédias (codec H264 ou MPEG-4). Pour une compatibilité plus grande de votre fichier au format MP4 choisissez le codec video MPEG-2 (attention aux réglages de qualité avec le débit d’images par contre).
  • le format MKV est un format libre dans lequel vous pouvez également encoder la vidéo en MP4 (qui n’est pas un codec libre) mais aussi en theora (codec libre). Ce format est moins reconnu par les appareils multimédia grand public que le format MP4.
  • Les choix « copier » dans l’onglet video ou audio vous permettent de conserver l’encodage et la qualité d’origine, en choisissant par exemple de changer le format conteneur AVI d’un fichier en un format conteneur MP4.

Le débit des données détermine la qualité de l’image et du son

Une fois votre codec sélectionné vous aurez d’autres options utiles en cliquant sur « configurer ». La plus importante est le débit (bitrate), qui se mesure en kilo bit par secondes (Kbps).

Avec certain codecs tels que MPEG-2 il est souvent nécessaire d’augmenter le débit proposé par défaut pour ne pas avoir une vidéo trop sale. De manière générale pour les vidéos aux normes actuelles (HD, grande dimension d’image) il est important de ne pas descendre en dessous d’un débit d’image de 16 000 ou 18 000 Kbps. Pour cela il faut choisir « débit constant » au lieu de « débit variable » et augmenter manuellement le nombre correspondant au débit voulu, voir la capture d’écran ci-dessous:

avidemux-debit

Autres fonctionnalités d’Avidemux

Sachez aussi que le logiciel Avidemux possèdent d’autres fonctionnalités basiques mais utiles comme de pouvoir ajouter ou soustraire des fichiers vidéos pour faire du montage linéaire très basique, ou bien encore d’exporter une vidéo en une suite d’image JPEG. Pour en savoir plus lire cet article.

Handbrake

Après installation par l’ajout d’un dépôt à votre distribution Gnu/Linux (voir plus bas), Handbrake peut être lancé depuis votre menu d’application habituel.
Comme on peut le voir dans la capture d’écran ci-dessous, la fenêtre principal (en anglais) vous permet directement de choisir une vidéo à convertir en cliquant sur « source », puis de modifier le nom et l’emplacement du fichier converti « destination ».

Pour modifier les paramètres de la conversion, les onglets « video » et « audio » permettent de chosir les codecs avec lesquels vous voulez transformer les flux audio/video.

Une fois votre choix fait vous n’avez qu’à cliquer sur « start » (disque vert à coté de « source ») et la conversion commence.

handbrake1

Les pré-réglages

Notez que la colonne de droite contient des pré-réglages de conversion pour des appareils tels que Ipod, AppleTv ou Android, qui vous permettront de trouver en 1 clic les bons réglages.

handbrake1b

Les formats de conversion

Il n’y a que deux formats disponibles: MP4 et MKV.

  • Utilisez MP4 pour des vidéos destinées à internet ou a des appareils multimédias (codec H264 ou MPEG-4). Pour une compatibilité plus grande de votre fichier au format MP4 choisissez le codec video MPEG-2 (attention aux réglages de qualité avec le débit d’image par contre).
  • le format MKV est un format libre dans lequel vous pouvez également encoder la vidéo en MP4 (qui n’est pas un codec libre) mais aussi en theora (codec libre). Ce format est moins reconnu par les appareils multimédia grand public que le format MP4.
  • Pour un fichier sans perte (à partir d’un fichier source déjà sans perte) vous pouvez choisir les format MKV ou MP4 et les codec video H264, VP8 ou VP3 (Theora), avec un réglage « constant quality » et en plaçant la barre « RF » ou « QP » sur zéro (facteur de qualité, plus la valeur est basse plus la qualité est grande). Attention cela génère un très gros fichier, à utiliser uniquement dans des cas particuliers (Master de montage, archives…)

Les infos à connaitre sur les codecs et leurs avantages sont là (en anglais): https://trac.handbrake.fr/wiki/Encoders

handbrake2Pour choisir manuellement le débit de l’image, qui influera directement sur la qualité de votre vidéo, vous pouvez décocher l’option « constant quality » en cliquant sur « Bitrate » et en choisissant le taux en kbps (kilo bits par secondes). Ne descendez pas en dessous de 18 000 kbps, pour avoir la meilleure qualité choissez 20 000 kbps.

Ci-dessous l’onglet « audio » de la fenêtre principal, juste à coté de « video » vous donne également le choix du codec audio et de son débit. Notez que le codec AC3 est le moins compatible avec d’anciens appareils (platines DVD etc.)

handbrake3

Vous avez également l’option d’intégrer des sous-titres en les incrustant dans votre vidéo ou en les liant en tant que fichier séparé. Seuls les fichiers .srt sont acceptés par Handbrake.

handbrake4

 

comment installer Handbrake

Sur les systèmes Ubuntu / Linux Mint il vous faudra rajouter un dépot PPA avant de pouvoir installer le logiciel.
Le dépot en question est: ppa:stebbins/handbrake-releases

Pour rajouter ce dépot, il y a deux méthodes.

  • en ligne de commande:

sudo add-apt-repository ppa:stebbins/handbrake-releases

puis

sudo apt-get update

et enfin

sudo apt-get install handbrake-gtk

  • en mode graphique:

Dans votre gestionnaire de paquet « synaptic » allez dans l’onglet « configuration » , puis « dépots », et enfin « autres logiciels ». Cliquez sur « Ajouter » et collez le lien du dépot sur la « ligne APT ».

ajouter un dépot dans le gestionnaire synaptic
ajouter un dépot dans le gestionnaire synaptic

 

 

En savoir plus sur les formats et codecs

Lire aussi sur ce blog: La vidéo HD sous Linux

Publicités

Une réflexion au sujet de « Convertir des vidéos simplement, sans lignes de commande »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s